La bioraffinerie lignocellulosique CIMV

 

Fort de son avantage technologique, CIMV travaille en étroite collaboration avec un grand groupe ingénieriste, sur son premier modèle de bioraffinerie lignocellulosique.

Cette future unité de production industrielle sera implantée sur un site situé à proximité des ressources en biomasse et travaillera en étroite collaboration avec les filières d’approvisionnement des matières premières.

L’implantation d’une telle unité permettra la création de nombreux emplois locaux et offrira un revenu annuel complémentaire aux détenteurs des ressources.

 

L’unité produira simultanément à partir de biomasse lignocellulosique :

  • De la pâte de cellulose destinée à l'élaboration de papier, ou de bioéthanol, ou plus largement utile à la chimie industrielle.
  • De la BiolignineTM, destinée à la chimie verte (adhésifs pour panneux de bois, etc.).
  • Des sirops de sucres en C5, utilisés comme agents tannants pour l'alimentation animale ou comme internédiaire chimique pour la chimie de demain.
  • De la silice, utilisée comme agent de renfort dans l'industrie des élastomères ou pour les matériaux plastiques.